Comment traiter l’acné ou en atténuer les effets ?

Traitement de l'acné Laisser un commentaire   , , , , , ,

Comment traiter l'acné ?

L’acné produit les effets suivants : peau grasse, points noirs et blancs, boutons, irritation de la peau et cicatrices. Cette affection touche surtout les jeunes gens de 14 à 25 ans, mais il peut arriver qu’elle s’attaque aux personnes plus âgées notamment les femmes ménopausées. La majorité des adolescents font face à une éruption d’acné, certains n’ont que quelques boutons, mais pour d’autres, beaucoup moins chanceux, l’acné se développe et devient une affection cutanée sérieuse avec de graves dommages esthétiques.


Anatomie de la peau

La compréhension des procédés qui mènent à l’acné nécessite une certaine connaissance en anatomie de la peau et en physiologie.

La peau a trois couches. La couche externe, appelée « épiderme », est constituée de cellules épithéliales. Sous l’épiderme, c’est le derme, formé du tissu conjonctif. En dessous du derme, on retrouve la troisième couche. Appelée hypoderme, elle est composée principalement de cellules adipeuses.

La peau possède des pores étroits appelés follicules pileux. Ces pores partent de la surface et se prolongent jusqu’à la partie supérieure du sous-derme. Les poils prennent racine dans une zone de croissance située au fond de chaque follicule pileux d’où ils s’allongent pour dépasser la surface de la peau. À l’intérieur du derme, autour du poil, se trouve de petites glandes appelées glandes sébacées. Ces glandes produisent une substance grasse, le sébum, qui se vide à travers l’ouverture du follicule et lubrifie les poils et la peau.

Comment se produit l’acné ?

Le processus qui mène à l’acné débute à l’intérieur des follicules pileux par une augmentation de la production de sébum. Au début, cette surproduction ne cause qu’une peau grasse. Au cours du processus, le sébum à l’entrée des follicules se mélange aux cellules épithéliales mortes. Ce mélange produit une réaction chimique dont résulte la formation d’amas durs, des « comédons » qui bloquent l’entrée des pores. Il existe deux types de comédons classifiés d’après leur couleur. On distingue donc les points noirs et les points blancs.

Ensuite, le follicule pileux fermé est rempli de sébum et gonfle. Le follicule gonflé est alors infecté par les bactéries. Les boutons résultent de l’inflammation du follicule et de la peau environnante; inflammation causée par les bactéries et le sébum accumulé. Enfin, le follicule enflammé se perce et se vide de son contenu. La partie affectée finit par guérir. Seulement, dans certains cas, l’inflammation est plus grave et atteint profondément la peau autour du follicule détruisant le tissu cutané. Cette complication laisse des cicatrices plus ou moins visibles, parfois définitives. De manière générale, chez le patient, la formation des follicules se poursuit tout au long du processus.

Les causes de l’acné

La production hormonale accrue à la puberté entraîne une surproduction de sébum. La testostérone, l’hormone mâle, semble avoir un impact plus marqué. Surtout qu’à la puberté, même les filles produisent plus de testostérone. Hormis la puberté, il existe d’autres périodes de la vie où la production hormonale pourrait causer l’acné notamment la ménopause.

Vu que certains adolescents ne souffrent pas d’acné tout au long de la puberté, il est évident que la production hormonale accrue ne peut pas constituer l’unique cause de cette affection. Les follicules des patients sont, pour une raison ou une autre, plus sensibles à la production hormonale accrue.

Le régime alimentaire constitue également une des causes de l’acné : consommation excessive de sucre, d’aliments gras, surtout de la mauvaise graisse qui aggrave l’affection chez certains patients. Le manque de vitamines, de minéraux et d’acides gras essentiels est une des causes de l’acné.

Chez certains patients, dyspepsie, côlon inopérant et constipation aggravent l’affection. Une explication probable est la production et l’accumulation de toxines dans les intestins. Le régime alimentaire notamment l’absence de fibre peut entraîner une faiblesse du côlon.

Plusieurs toilettes/bains journaliers avec un savon fort aggravent la maladie et ne l’atténuent guère comme pensent certains patients. En outre, il est fortement déconseillé de frotter ou de presser la peau.

Autres causes et facteurs aggravants de l’acné :

  • Stress
  • Certains contraceptifs
  • Pollution environnementale ou domestique.
  • Humidité.
  • Certains antidépresseurs.
  • Testostérone et stéroïdes anabolisants utilisés pour traitement ou dans le culturisme.
  • Certains produits cosmétiques gras.
  • Certains déodorants.
  • Exposition de la peau au chlore ou à d’autres halogènes.
  • Les femmes peuvent faire face à de sérieuses éruptions d’acné 2-7 jours avant les menstruations.

Comment soigner l’acné et la prévenir ?

Certains cas d’acné sont si sévères qu’ils requièrent un traitement médical spécial. Il en va de même pour certaines causes et/ou facteurs aggravants. Néanmoins, vous avez le pouvoir de changer les choses. Voici quelques éléments pour prévenir ou traiter l’acné.

1. Le régime alimentaire

  • Pas de consommation excessive de graisse.
  • En cuisine, n’utilisez que des huiles végétales naturelles. L’huile d’olive est idéale, mais elle n’est pas la seule. Les huiles provenant de noix et d’autres plantes oléagineuses telles que le tournesol et le soja sont également conseillées. Seulement, n’utilisez pas exclusivement l’huile de soja. En effet, l’huile de soja procure certains acides gras en excès et d’autres en quantité infime.
  • Consommez plus de poissons et de fruits de mer que de viande.
  • Privilégiez les aliments riches en fibres qui facilitent la digestion notamment les légumes, les céréales complètes, le pain de maïs et les fruits.

2. Quelques interdits

  • Pas produits cosmétiques à base de corps gras car ils sont lourds, ils encombrent vos pores et sont difficile à éliminer.
  • Pas de déodorants surpuissants qui irritent la peau.
  • Pas de savons ni de produits exfoliants forts qui dessèchent la peau et la dépouille de sa graisse protectrice naturelle.
  • Si vous êtes amateur(trice) de culturisme, n’utilisez pas de stéroïdes anabolisants ou d’autres suppléments hormonaux.
  • Pas de vêtements serrés qui empêchent l’air d’atteindre la surface de votre corps et entraînent une accumulation d’humidité et de chaleur.

3. Huiles et solutions de rinçage

Rincez-vous avec des produits doux spécialement conçus pour ouvrir les pores et rendre votre peau hostile aux bactéries à l’origine de l’infection. Certaines solutions de rinçage s’utilisent une ou plusieurs fois par jour tandis que d’autres s’appliquent avant le coucher et se rincent le matin.

L’acide salicylique est doux et constitue un ingrédient récurrent des produits anti-comédons. De manière générale, ces produits contiennent également des ingrédients aux vertus antibactériennes, tels que l’huile de théier et l’extrait d’Échinacée, qui stimulent l’activité exfoliante naturelle de la peau.

4. Traitement et protection de la peau : gels et crèmes

Après le rinçage, appliquez du gel, de la crème ou une lotion protectrice afin de :

  • Adoucir et augmenter l’élasticité de votre peau.
  • La protéger contre la pollution environnementale.
  • Favoriser l’ouverture des pores.
  • Apaiser et réduire les risques d’inflammation.
  • Tuer et rendre votre peau hostile aux bactéries à l’origine de l’infection.
  • Favoriser l’activité exfoliante naturelle de la peau.
  • Stimuler sa guérison.
  • Créer une séparation entre la peau et le produit cosmétique.

Afin de protéger, d’adoucir votre peau et d’éliminer les comédons, utilisez des huiles végétales naturelles qui sont facilement absorbées par l’épiderme, notamment l’huile de théier, l’huile de rose musquée, l’huile de lavande et l’huile d’olive.

Quelques ingrédients utilisés dans les produits afin d’apaiser l’inflammation et stimuler la guérison : Aloe vera, pensée sauvage, huile de rose musquée, vitamines E et A.

L’huile de théier et les pépins de pamplemousse sont des agents antibactériens naturels utilisés dans un nombre important de ces produits. Des composés artificiels tels que le peroxyde de benzol sont aussi utilisés dans ces crèmes.

5. Compléments nutritionnels oraux pour lutter contre l’acné et nourrir la peau

Les compléments oraux peuvent s’avérer efficace dans la nutrition de la peau. Le but de ces suppléments est plus ou moins le même que celui des crèmes nourrissantes:

  • Rendre le sébum fluide afin de l’extraire plus facilement,
  • Stimuler l’échange de substances et les procédés de nettoyage de votre peau,
  • Favoriser son auto-guérison,
  • Stimuler ses capacités auto-régénératrices.

Les ingrédients les plus récurrents de ces compléments sont : vitamines A, C, B1, B2, B3, B6, C, D, E, acide folique, bêta-carotène, bioflavonoïdes, magnésium, cuivre, zinc, sélénium, thé vert pour ses vertus anti-oxydantes, méthylsulfonylméthane.

Les nutriments présents dans ces compléments et utilisés comme matériau pour reconstruire la peau endommagée et faire fondre le sébum sont les suivants : huile d’onagre, huile d’olive, huile de lin, huile de bourrache, huile de soja, huile de germe de blé et lécithine.

Le guggul utilisé dans ces compléments oraux a des vertus antibiotiques et aide à lutter contre la propagation de l’acné et donc contre la formation de cicatrices.

Pour en finir avec l’acné

Pour aller plus loin dans la compréhension de l’acné et les traitements que vous pouvez utiliser pour la traiter, et découvrir des remèdes naturels et efficaces, nous vous conseillons la lecture du livre En Finir Avec l’Acné : Aujourd’hui Et Pour De Bon.

Laisser un commentaire